BatisseursPhotoGuntherGamperDSC_6490 (002)

Tragédie, jeux sur les mots et rétrécissement de l’espace physique et surtout psychique pour une œuvre des plus loufoque... Toute une famille (le père, la mère, Zénobie la fille, et Cruche, la domestique) vit dans un immeuble de plusieurs étages et déménage pour le logement du niveau supérieur à chaque fois que le même bruit menaçant se fait entendre. D’où vient ce bruit et quelle menace annonce-t-il qui oblige ces déménagements intempestifs? On l’ignore. Mais ce que l’on sait, c’est qu’à chaque fois, le nouveau logement se fait plus étroit et les objets emportés plus rares. Et dans chaque nouveau logement, bizarrement, la même créature attend la famille, un homme blessé, estropié, sanguinolent, enveloppé de bandages et qui se fait tabasser à tout bout de champ et par tout le monde, sauf par Zénobie qui, paradoxalement, est la seule qui remarque sa présence… Cette créature mystérieuse est le Schmürz, une sorte de souffre-douleur qui n’ouvre pas la bouche et qui reçoit les coups sans la moindre protestation. Lire_la_suite